Podcasts

Le Grand Débat - 18/04/2018

Mali : Regain de violences à l’approche de la présidentielle A trois mois d’une nouvelle présidentielle, plusieurs zones dans le nord du Mali échappent non seulement au contrôle de l’Etat, mais aussi à celui des Casques bleus de l’ONU et de la force française Barkhane. Dans le même temps, l’insécurité et les actes de violences se sont étendus au centre du pays. Face à cette situation, la Fondation pour la recherche stratégique estime que "Le plus grand risque avec l’insécurité résiduelle au Nord, ou grandissante au centre, est de voir les jihadistes s’opposer au processus électoral durant la présidentielle de 2018." Alors que les groupes armés semblent avoir retrouvé la plénitude de leur capacité opérationnelle sur le territoire malien, dans quel contexte sécuritaire les Maliens se rendront-ils aux urnes en juillet prochain pour élire leur président ? Invités :
- Diane Touré, Secrétaire politique à la Section France du Rassemblement pour le Mali (RPM, au pouvoir)
- Nimetigna Dembele, Secrétaire général de la section France de l’Adema-PASJ (Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice)
- Florent Geel, Responsable du bureau Afrique de la FIDH, la Fédération internationale des associations de défense des droits de l'homme
- Baba Ahmed, Journaliste indépendant

Mali : Regain de violences à l’approche de la présidentielle

A trois mois d’une nouvelle présidentielle, plusieurs zones dans le nord du Mali échappent non seulement au contrôle de l’Etat, mais aussi à celui des Casques bleus de l’ONU et de la force française Barkhane. Dans le même temps, l’insécurité et les actes de violences se sont étendus au centre du pays. Face à cette situation, la Fondation pour la recherche stratégique estime que "Le plus grand risque avec l’insécurité résiduelle au Nord, ou grandissante au centre, est de voir les jihadistes s’opposer au processus électoral durant la présidentielle de 2018." Alors que les groupes armés semblent avoir retrouvé la plénitude de leur capacité opérationnelle sur le territoire malien, dans quel contexte sécuritaire les Maliens se rendront-ils aux urnes en juillet prochain pour élire leur président ?

Invités :- Diane Touré, Secrétaire politique à la Section France du Rassemblement pour le Mali (RPM, au pouvoir)- Nimetigna Dembele, Secrétaire général de la section France de l’Adema-PASJ (Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice)- Florent Geel, Responsable du bureau Afrique de la FIDH, la Fédération internationale des associations de défense des droits de l'homme- Baba Ahmed, Journaliste indépendant

18 avril 2018

Le Grand Débat - 17/04/2018

Le nouveau visage de la Côte d’Ivoire Regards sur la Côte d’Ivoire sous la présidence d'Alassane Ouattara, entre miracle économique et fractures sociales. A qui profite le "miracle économique ivoirien" ? Peut-on parler d’une réelle adhésion du pays au système de gouvernement promu par l’actuel pouvoir ? Derrière ces chiffres remarquables de croissance économique, l’autre réalité : celle d’un pays divisé et toujours marqué par les blessures et les comptes mal soldés de la crise postélectorale de 2011. Alors même que le processus de réconciliation nationale n’a pas produit la restauration de la cohésion nationale, la performance économique est-elle une réponse suffisante à la fracture politique et sociale ? Quel sera l’héritage économique et social de la présidence d’Alassane Ouattara, aux lendemains de la présidentielle de 2020 ? Invités :
- Diensia Oris-Armel Bonhoulou, Chercheur en sciences politiques, auteur d'un essai intitulé "La Fin d'une génération en Côte d'Ivoire. Les Ténors de l’après-Houphouët. 1990/2000" paru aux éditions L’Harmattan 
- Joël-Célestin Tchétché, Président du Forum pour la démocratie et la liberté (FDL/PDCI). Ex porte-parole en France du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix)
- Giulia Piccolino, Enseignante-chercheur en sciences politiques et relations internationales à Loughborough University
- Séverin Yao Kouamé, Docteur en sociologie. Enseignant-chercheur à l'université Alassane Ouattara et coordonnateur du dossier "La Côte d'Ivoire sous Alassane Ouattara" de la revue Politique Africaine

Le nouveau visage de la Côte d’Ivoire

Regards sur la Côte d’Ivoire sous la présidence d'Alassane Ouattara, entre miracle économique et fractures sociales. A qui profite le "miracle économique ivoirien" ? Peut-on parler d’une réelle adhésion du pays au système de gouvernement promu par l’actuel pouvoir ? Derrière ces chiffres remarquables de croissance économique, l’autre réalité : celle d’un pays divisé et toujours marqué par les blessures et les comptes mal soldés de la crise postélectorale de 2011. Alors même que le processus de réconciliation nationale n’a pas produit la restauration de la cohésion nationale, la performance économique est-elle une réponse suffisante à la fracture politique et sociale ? Quel sera l’héritage économique et social de la présidence d’Alassane Ouattara, aux lendemains de la présidentielle de 2020 ?

Invités :- Diensia Oris-Armel Bonhoulou, Chercheur en sciences politiques, auteur d'un essai intitulé "La Fin d'une génération en Côte d'Ivoire. Les Ténors de l’après-Houphouët. 1990/2000" paru aux éditions L’Harmattan - Joël-Célestin Tchétché, Président du Forum pour la démocratie et la liberté (FDL/PDCI). Ex porte-parole en France du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix)- Giulia Piccolino, Enseignante-chercheur en sciences politiques et relations internationales à Loughborough University- Séverin Yao Kouamé, Docteur en sociologie. Enseignant-chercheur à l'université Alassane Ouattara et coordonnateur du dossier "La Côte d'Ivoire sous Alassane Ouattara" de la revue Politique Africaine

17 avril 2018