Olukemi
Voter
Zeynab -

En 2011, Zeynab sort son troisième album. Elle enregistre une trentaine de titres. Mais avec son staff, elle en sélectionne 18 pour Olukèmi. En France, pour les travaux de finition, mastering et édition de l’album avec son staff, elle rencontre un vieux de la vielle du showbiz international qui propose de réduire le nombre de titres.

Finalement, « Olukèmi » comportera 16 titres. De la variété sur le plan de la rythmique et des messages avec une place pour le Bolodjo de sakéte. Zeynab, une fois encore aborde la thématique de l’enfant.

Dans « Dotomi » (écoute moi), elle s’adresse à l’enfant. Avec « mon pays », Zeynab prend la parole pour inviter les populations de son pays au travail pour le meilleur du Bénin.

Elle reprend à son compte deux œuvres de I.K. Dairo, grand chansonnier du Nigéria, pour en faire une : « Bébé yiga », un tube avant la sortie de l’album. Le public adopte déjà « Ayélé », « Ewonu jo », et « Babami ». Deux invités sur l’album : l’’ivoirien Bily Bily dans « les Médisants » et le Ghanéen Promzy dans « Want u mine »

Aissa Thiam

Lire aussi...

L’année du Zouk 2017
L’ANNEE DU ZOUK 2017 _ Depuis plus de dix ans, les plus grands chanteurs de zouk du moment se (...)
NE SO
Rokia Traoré, cette femme à la peau d’ébène ne cesse de surprendre. Sa vision du monde, sa (...)
PUNK ISLANDS
"Punk Islands" est le tout dernier album de l’artiste Mahorais, M’Toro Chamou. Sa musique (...)
REVELATION
Moundele Ndombi, c’est le nom d’adoption africain donné au célèbre Jazzman Baptiste Dobiecki qui (...)
JE PENSE
Le maestro Fabregas dont la réputation ne cesse d’accroître est de retour avec l’ apparition de (...)
SOMMATION
Les Congolais n’en finissent pas de nous surprendre ! Après Kevin Mola, Fally Ipupa, Pierre (...)