INPES - Thème : Le paludisme

Par webmaster, le 14 juin 2012

INTERVENANTS :

Dr Stéphane Jaureguiberry, praticien hospitalier, service des maladies infectieuses de la Pitié-Salpêtrière.

Perrine Savoie, chargée de projet au sein de l’organisation non gouvernementale Plan France.

Le paludisme est la maladie parasitaire potentiellement mortelle la plus répandue au monde transmise par des moustiques. On pensait à l’origine que cette maladie provenait des zones marécageuses, d’où le nom de paludisme dérivé du mot ancien « palud » qui signifie « marais ». En 1880, les scientifiques ont découvert la véritable cause du paludisme, un parasite appelé plasmodium, puisque ce parasite était transmis d’une personne à une autre par les piqûres d’un moustique Anophèle femelle, qui a besoin de sang pour nourrir ses œufs.

Le paludisme touche une centaine de pays dans le monde, particulièrement dans les zones tropicales défavorisées d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine. L’Afrique est de loin le continent le plus touché avec 90% des cas de palu recensé dans ces zones tropicales.

Aujourd’hui encore, cette maladie tue entre 500 000 et 900 000 personnes par an. Le paludisme reste la première cause de mortalité infantile en Afrique.
En France nous avons des cas de « paludisme d’importation » de migrants ou de touristes de retour d’Afrique et plus exceptionnellement par des moustiques ayant voyagé dans les avions, dans les zones près des aéroports. Le nombre de cas en France a été estimé à 3560 en 2011.

Comment se transmet le paludisme docteur ?

Piqûre d’un moustique femelle du genre Anopheles, elle-même infectée après avoir piqué un homme impaludé : la femelle, en prenant le repas de sang nécessaire à sa ponte, injecte le parasite à son hôte. Les mâles ne piquent pas.
Rappeler les heures où les moustiques piquent le plus et où il faut se protéger le plus : après la tombée de la nuit .

Transmission d’une femme enceinte infectée à son enfant

Quels sont les symptômes ?

Les manifestations sont très diverses :

- Fièvre 8 à 30 jours après l’infection qui peut s’accompagner de maux de tête, de douleurs musculaires, de vomissements, de diarrhées, de taux.
- Des cycles alternant fièvre, tremblements avec sueurs froides et transpiration intense, c’est l’aspect « palustre ».
- Eclatement des globules rouges, qui conduit à l’anémie. Si le paludisme n’est pas traité, les globules rouges infectées peut bloquer les vaisseaux sanguins qui irriguent le cerveau : ce cas est souvent mortel.
Ce qu’il faut rappeler à nos auditeurs : Il est très très important de consulter un médecin en cas de forte fièvre, soit au retour après du pays, soit pendant le séjour (surtout dans les pays les plus concernés par le palu : liste à rajouter..

En quoi consiste le dépistage du palu ? une prise de sang ? Il faut conseiller aux personnes concernées d’aller vers un laboratoire ou un hôpital qui a l’habitude de faire cette recherche du paludisme dans le sang (technique de la goutte épaisse).

Docteur, rappelez-nous les consignes importantes de prévention :

Les moustiques responsables de la transmission de la maladie piquent entre 20 heures et 4 heures du matin.

La nuit est donc une période à risque où il faut appliquer certaines mesures de prévention du paludisme :

- utiliser des insecticides dans les chambres,
- protéger les lits par une moustiquaire imprégnée d’insecticide (mesure impérative pour les femmes enceintes et les enfants)
- porter des vêtements couvrants à manches longues et de couleur claire
- appliquer des produits répulsifs sur la peau pour les parties du corps découvertes (attention toutefois aux risques d’allergies et aux contre-indications liées à l’âge ou à la grossesse)
- laisser les fenêtres fermées dans les pièces climatisées (si c’est le cas bien sûr).
- Acheter les médicaments avant de partir au pays (refaire le point avec le médecin).

Peut-on réduire la reproduction des moustiques dans une maison ?

Les traitements :

Dispose t-on aujourd’hui de traitements efficaces en France Docteur ?

Pourquoi parle t-on de résistance aux traitements dans certaines zones ?

Les cas de paludisme d’importation ont chuté ces dernières années en France. Il a été estimé à 3560 cas en 2011 ce qui représente une baisse de 25% environ. En 10 ans, le nombre de cas est passé de 8000 à 3560. les cas de paludisme importé surviennent principalement chez des sujets d’origine africaine (75%) résidant en France ou bien arrivant d’Afrique.
Peut-on se réjouir de cette diminution ? Non encore beaucoup trop de cas en France .

photos de l'émission

1

écouter l'émission

INPES - Thème : Le paludisme

Télécharger