INPES - Journée mondiale contre l’hépatite (28 juillet)

Par webmaster, le 9 août 2013

INTERVENANTS :
Dr Nicolas Vignier, chef de clinique dans le service des maladies infectieuses et tropicales au CHU Avicennes de Bobigny

Dr Cyril Yao Kudjawu, expert médical à Hépatites Info Services

Le 28 juillet prochain ce sera la journée mondiale contre l’hépatite. En 2013, le thème général est le suivant : « c’est ça l’hépatite. C’est l’occasion de vous sensibiliser au problème de l’hépatite virale et aux maladies qu’elle provoque et mieux les comprendre…

En effet, la menace sanitaire que représente les hépatites continue d’être largement ignorée dans le monde…

Des millions de personnes vivent avec l’hépatite virale et des millions d’autres sont exposées à ce risque infectieux. La plupart des sujets atteints d’une infection chronique par l’hépatite B ou C ignorent qu’ils continuent d’être porteurs du virus. Ils s’exposent donc à un risque élevé de développer une maladie chronique sévère du foie et peuvent sans le savoir transmettre le virus à autrui. Environ un million de personnes meurent chaque année de causes liées à l’hépatite virale, cirrhose ou cancer du foie le plus souvent. L’Afrique n’est pas le seul continent touché. L’Asie du Sud-Est est très fortement touchée, l’Amazonie et le continent africain.

… la plupart des pays ne se sont pas attaqués au problème de manière globale pour de multiples raisons, parmi lesquelles le fait que la plupart des personnes ne manifestent aucun symptôme de l’infection et restent asymptomatique souvent pendant des années avant que n’apparaissent une maladie chronique du foie. Ces facteurs ont entraîné « l’épidémie silencieuse » que nous connaissons aujourd’hui, en particulier l’hépatite B et C.
Cette émission est l’occasion de se rappeler l’importance de s’informer sur les hépatites :
- l’importance de la prévention, du dépistage et de la lutte contre les hépatites virales et les maladies qu’elle provoque,
- l’incitation à la vaccination contre l’hépatite b.

Qu’est-ce que l’hépatite B ?

L’hépatite B est une infection du foie potentiellement mortelle provoquée par le virus de l’hépatite B (VHB).

Comment contracte-t-on l’hépatite B ?

Le virus de l’hépatite B très infectieux se propage avec le sang et d’autres liquides organiques notamment (le sperme, les secrétions vaginales et le lait maternel). Il se transmet par :
- le contact sexuel (vaginal, anal ou buccogénital) avec une personne infectée,
- le partage d’aiguilles, de drogues par intraveineuse, de matériel pour l’injection de stupéfiants,
- l’emploi de rasoirs ou d’aiguilles à tatouer contaminés,
- la grossesse et/ou l’accouchement (exposition périnatale)
- l’exposition professionnelle au sang d’une personne infectée.
Contrairement à l’hépatite A, l’hépatite B ne se propage pas par la nourriture ou l’eau.
Quels sont les facteurs de risque de l’hépatite B ?
- le fait d’avoir des rapports sexuels sans préservatifs,
- le fait d’avoir des rapports sexuels avec plus d’un partenaire ou avec un partenaire qui a ou bien a eu plusieurs partenaires, ou qui consomme des drogues administrés par voie intraveineuse,
L’hépatite B se transmet par contact avec le sang ou les liquides biologiques d’une personne infectée (sperme, sécrétions vaginales, salive). Le mode de transmission est le même que celui du virus du VIH mais le virus de l’hépatite B est 100 fois plus contagieux que le VIH.

Comment diagnostiquer une hépatite B ?

Grâce à une prise de sang. Il faut rencontrer un médecin, traitant ou un médecin d’un CDAG (centre de dépistage anonyme et gratuit). Seul le dépistage réalisé dans un CDAG ou un CIDIST est gratuit. Le médecin évaluera les risques et déterminera le meilleur moment pour réaliser le test.

Comment se protéger de l’hépatite B ?

Il existe un vaccin sûr et efficace permettant de prévenir l’infection. Il s’administre en 3 piqûres. Il est fortement recommandé de vacciner tous les enfants de moins de 18 ans. Si tous les nourrissons étaient vaccinés, ce serait le seul moyen de voir disparaître le virus de l’hépatite B.
En France la vaccination n’est plus obligatoire pour les enfants.

La vaccination contre l’hépatite B :

En France, la vaccination contre l’hépatite B est obligatoire pour les personnels exerçants dans des établissements de soins et de prévention. Elle est fortement recommandée chez les nourrissons, les enfants/adolescents non antérieurement vaccinés, et dans les populations à risque (entourage d’une personne porteuse chronique de l’hépatite B, personnes ayant plusieurs partenaires sexuels, usagers de de drogues par voie intraveineuse ou partageant du matériel (paille de sniff, pipes à crack…).

La vaccination contre l’hépatite B a été adoptée dans de nombreux pays dans le monde et elle a apporté la preuve de son efficacité par une réduction rapide de l’incidence et de la mortalité (Taïwan, Italie, etc.).

Qu’est-ce que l’hépatite C ?

Le virus de l’hépatite C (VHC) est responsable d’environ 20% des cas d’hépatites aiguës et de 70% des cas d’hépatites chroniques. L’hépatite chronique C est une cause majeure de cirrhose et de cancer du foie.
Comment peut-on contracter le virus de l’hépatite C ?

La prévention de l’hépatite C est liée au respect des règles d’hygiène strictes, car le virus se transmet principalement par le contact direct avec du sang ou des produits sanguins contaminés. A l’heure actuelle, la principale voie de transmission du virus de l’hépatite C réside dans le partage d’aiguille et de seringues pour les personnes toxicomanes (70% des 5000 nouveaux cas par an), mais aussi dans le partage des objets de toilette comme le rasoir, la brosse à dents, l’utilisation de matériel contaminé servant au tatouage, au piercing (très à la mode actuellement), à l’acupuncture.

Parler spécifiquement des scarifications… pratiques traditionnelles en Afrique.
Le risque d’infection par contact sexuel (pratiques traumatiques) ou durant la grossesse reste faible (moins de 5 % plus si la mère présente une double infection hépatite C).

C’est pour cela qu’il est important de rappeler aux auditeurs qui sont en France depuis quelques années, qu’il est important de se faire dépister. En effet les risques d’avoir été en contact avec l’hépatite B est beaucoup plus important.
Il est important que les auditeurs qui nous écoutent fassent le relais auprès de leur famille restée au pays et incitent au dépistage, et l’incite à mieux s’informer…

Rappels des n° en France :

Une prise de risque ? Un test de dépistage ? Comment se protéger ? Quels traitements ?... Les écoutants d’Hépatites Info Service accueillent toutes vos questions concernant les hépatites, la coïnfection, les infections sexuellement transmissibles…

Anonymes, confidentiels et gratuits, Appeler le n° vert : 0 800 845 800

SOS hépatites : 0 800 004 372

Le site internet de l’INPES et du Ministère chargé de la santé sur toutes les questions de santé et de prévention : www.lasantepourtous.com

photos de l'émission

1

écouter l'émission

Journée mondiale contre l’hépatite (28 juillet)

Télécharger