28 janvier 2015

HOPE

Date de sortie 28 janvier 2015 (1h31min)
Réalisé par Boris Lojkine
Avec Justin Wang, Endurance Newton, Dieudonné Bertrand Balo’o
Genre Drame
Nationalité Français

Hope, c’est le nom de cette jeune fille nigériane aux allures garçonnes, du moins à première vue, qui va accompagner Léonard, un jeune camerounais qu’elle rencontre dans le Sud du Sahara, un désert où les conditions de vie, ou plutôt de survie, sont insoutenables. Au départ réticents l’un envers l’autre, Hope et Léonard vont se découvrir et tenter d’atteindre l’Europe par le Maroc.

À travers des images fortes, parfois violentes, cet énième film traitant de l’immigration clandestine vers l’Occident réussit à se distinguer par sa profondeur. L’auteur s’en est bien expliqué lors d’une interview : « La singularité de ma démarche réside peut-être dans l’envie de raconter ce monde de l’intérieur. Regarder comment il fonctionne, quelles sont ses règles internes, les rapports de force. Et je pense que le sujet des migrants n’est traité que de notre point de vue, même lorsque l’on prétend adopter le leur, on les regarde du nôtre, depuis notre rive, à partir les problèmes qu’ils nous posent, politiques ou économiques ou même idéologiques. Il y a une dimension anthropologique dans ma démarche et un rapport radicalement non-idéologique au monde des migrants ». (Interview d’Olivier Barlet, Africultures)

Le réalisateur Boris Lojkine qui vient du documentaire (Les Âmes errantes, Les Chantiers de la coopération) s’est visiblement imprégné de cette atmosphère dans laquelle vivent ces jeunes africains aux destins hasardeux. On le ressent nettement à l’écran. Comme cette magnifique scène autour du feu, à la veille dudit départ par bateau, ces jeunes décrivent à Leonard les impressions qu’il va ressentir en traversant la mer, escalader les barrières pour atteindre Melilla, cette enclave espagnole aux abords du territoire marocain. Rarement cette expérience n’a été aussi bien décrite à l’écran à travers des mots.
« Je pense que c’est parce lorsque l’on imagine les migrants, on imagine un gros bloc : les Africains. Mais "les Africains", ça n’existe pas. Il y a des Camerounais, des Nigérians, des Congolais, des Ivoiriens, des Sénégalais et eux-mêmes se perçoivent comme très différents les uns des autres… Notre perception indifférenciée du migrant africain nous empêche de pénétrer ce monde. » (Boris Lojkine)

Hope est le premier long métrage fiction de Boris Lojkine. Sélectionné à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2014, il a remporté le Prix SACD. Il remporta aussi le Valois de la mise en scène au Festival du film francophone d’Angoulême 2014.

À vos écrans,

Djia Mambu

Dans la même rubrique :

  • Le journal BBC Afrique Matin

  • Le journal BBC Afrique Midi

Lire aussi...

Evra et l’OM se quittent
Patrice Evra et L’Olympique de Marseille : c’est terminé ! Dans un communiqué officiel, le club (...)
Puma s’offre MHD pour le nouveau maillot du Cameroun
Puma s’est offert un VRP de luxe pour la promotion du nouveau maillot de la sélection (...)
Exposition Afrika’s
Du 8 novembre au 8 décembre 2017, l’Hôtel Renaissance Paris République & la galerie Arts Design (...)
CAF Awards : Joueur Africain de l’Année 2017
La Confédération Africaine de Football a révélé les 30 joueurs, dans chaque catégorie, nommés pour (...)
Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant
Tribune de YAMINA BENGUIGUI Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant _ (...)