11 janvier 2017

Maroc : la police change d’uniforme pour se "moderniser"

Un policier marocain, le 11 janvier 2017 à Rabat ©AFP


Rabat (AFP)

La police marocaine a adopté mercredi un nouvel uniforme, dans une volonté affichée de "modernisation" et de "transparence", a-t-on appris de source officielle.

"Une insigne métallique sur le torse indiquant l’identité et le matricule de son porteur" permettra d’identifier chaque policier, selon un communiqué de la Direction générale de la sureté nationale (DGSN, police).

Un écusson sur l’épaule précise également la brigade ou l’unité du fonctionnaire pour "renforcer la transparence dans le travail des services de la police nationale", précise le texte. 

Les motards, les unités d’intervention, les brigades urbaines, les agents de la circulation ainsi que la police des frontières auront des uniformes spécifiques inspirés du même modèle.

Ce changement a été accueilli plutôt favorablement par la population, a constaté un photographe de l’AFP à Rabat.

Les autorités du pays mettent régulièrement en avant l’efficacité des forces de l’ordre, notamment dans la lutte contre la criminalité. 

La police est parfois l’objet de critiques de la part de la société civile ou des organisations de défense des droits de l’Homme.

Dans la même rubrique :

  • Le journal BBC Afrique Matin

  • Le journal BBC Afrique Midi

Lire aussi...

Evra et l’OM se quittent
Patrice Evra et L’Olympique de Marseille : c’est terminé ! Dans un communiqué officiel, le club (...)
Puma s’offre MHD pour le nouveau maillot du Cameroun
Puma s’est offert un VRP de luxe pour la promotion du nouveau maillot de la sélection (...)
Exposition Afrika’s
Du 8 novembre au 8 décembre 2017, l’Hôtel Renaissance Paris République & la galerie Arts Design (...)
CAF Awards : Joueur Africain de l’Année 2017
La Confédération Africaine de Football a révélé les 30 joueurs, dans chaque catégorie, nommés pour (...)
Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant
Tribune de YAMINA BENGUIGUI Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant _ (...)