Communiqués

<< Retour à la une
13 septembre 2017

La Commission de l’Union africaine (CUA) réaffirme sa détermination à continuer à soutenir les pays de la Commission du Bassin du Lac Tchad, avec le soutien de ses partenaires, pour éradiquer le terrorisme de Boko Haram de cette région

Dans le cadre de son appui aux initiatives de lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes, la Commission de l’Union africaine (CUA) réitère son soutien constant aux efforts des pays concernés pour la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram. Le soutien de la CUA s’est matérialisée par la fourniture de matériels de systèmes d’information et de communication qui depuis le début des opérations a permis les liaisons entre l’Etat-major de la FMM et les secteurs opérationnels ainsi que des moyens de mobilité terrestre. La visite du Président de la Commission suivie de celle récente du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA du 27 au 31 juillet 2017 dans les pays affectés par le groupe terroriste atteste de cet engagement renouvelé.

Au plan du soutien additionnel à la FMM, il convient de rappeler que le Royaume-Uni a contribué à hauteur de 7.5 millions de dollars. Grace à une collaboration étroite entre la CUA et le commandement de la FMM, la contribution du Royaume-Uni a été entièrement utilisée pour réaliser des équipements opérationnels déjà livrés à la FMM. Ces équipements ont permis à la FMM de renforcer de façon substantielle ses capacités opérationnelles et logistiques et d’atteindre ses objectifs. Quant à la contribution de l’UE, annoncée en 2015 et s'élevant à EUR 50 millions de dollars dont EUR 31,672.575 millions ont été reçus à la Commission. Toutefois les conditions imposées à l’UA n’ont permis à ce jour que le paiement de salaire aux personnels de soutien ainsi que les indemnités de mission, les frais de fonctionnement et le soutien médical de l’Etat-major de la FMM. Le gros de la contribution de l’UE, destiné à la réalisation d’équipements et de services opérationnels n’est pas encore dépensé dans la mesure où chaque étape de la procédure d’achat doit faire l’objet d’une autorisation écrite de l’UE. C’est au vu de ces lenteurs que la Commission de l’UA a demandé à l’UE de désigner elle-même l'agent intégrateur (Procurement agent) qui doit avoir la responsabilité administrative et financière pour la fourniture directe des équipements et services opérationnels à la FMM. L’UE a donné son accord par écrit le 04 juillet 2017 pour l’emploi d’un Agent intégrateur et souhaité que la procédure démarre le 15 aout 2017, ce que l’UA a confirmé.

La Commission de l’UA tout en renouvelant sa confiance dans le partenariat avec l'UE, tient à rassurer la FMM et les pays contributeurs qu’elle ne ménagera aucun effort pour que les soutiens promis se matérialisent pour cette force. Elle renouvelle son appel aux États membres et à tous les amis de l'Afrique pour apporter un soutien multiforme à la FMM et également à la Force du G5 Sahel pour libérer les populations et les économies des pays concernés des violences et crimes terroristes.

Distribué par APO pour African Union Peace and Security Department.

Dans la même rubrique :

-->
  • Le journal BBC Afrique Matin

  • Le journal BBC Afrique Midi

Lire aussi...

Evra et l’OM se quittent
Patrice Evra et L’Olympique de Marseille : c’est terminé ! Dans un communiqué officiel, le club (...)
Puma s’offre MHD pour le nouveau maillot du Cameroun
Puma s’est offert un VRP de luxe pour la promotion du nouveau maillot de la sélection (...)
Exposition Afrika’s
Du 8 novembre au 8 décembre 2017, l’Hôtel Renaissance Paris République & la galerie Arts Design (...)
CAF Awards : Joueur Africain de l’Année 2017
La Confédération Africaine de Football a révélé les 30 joueurs, dans chaque catégorie, nommés pour (...)
Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant
Tribune de YAMINA BENGUIGUI Au Kivu, on viole et massacre dans un silence…assourdissant _ (...)