Communiqués

<< Retour à la une
8 janvier 2018

Le Président Hery Rajaonarimampianina lors de la présentation de vœux

Madagascar, en ce début d’année, est d’ores et déjà frappé par une tempête tropicale, Ava. Dans la matinée de ce 5 janvier, lors de la cérémonie de présentation de vœux du nouvel an, au Palais d’Iavoloha, le Président de la République a tenu tout d’abord à exprimer ses pensées fraternelles, son soutien, et ses encouragements aux populations des régions frappées actuellement par ce météore, notamment à Soanierana Ivongo, à Sainte Marie, ou encore à Toamasina. Les impacts des catastrophes naturelles, dus au changement climatique, constituent un handicap pour le développement du pays, et motive Madagascar dans son engagement international. Malgré tout, les premières avancées du redressement et du développement du pays sont réelles, la croissance est de retour, mais il faut qu’elle soit confortée et profite à tous. 

Dans son adresse, le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a évoqué les premiers acquis du redressement, mais il a, surtout, réitéré son engagement envers le peuple malgache, notamment celui de libérer les énergies pour assurer l’avenir. Dans cette démarche, l’identité et la personnalité malgaches doivent évoluer, afin qu’elles fassent corps avec le travail incessant, de tout un chacun, pour instaurer une émergence harmonieuse. Il a ainsi tenu à souligner que « tout ce à quoi nous avons œuvré depuis bientôt quatre ans, n’aura de sens que si nous l’inscrivons dans une véritable vision d’avenir. Au-delà du Plan National de Développement, qui fut la première pierre, nous avons pour ambition de faire de notre pays une véritable nation émergente que ses ressources économiques et humaines le destinent à être. ». 
Par ailleurs, le Président a également tenu à préciser le rôle d’un État réformé, qui est avant tout un État partenaire des citoyens, et un État protecteur. « Partenaire, il le sera en aidant l’initiative privée à fleurir partout où elle se manifeste. Protecteur, l’État sera attentif à la sécurité physique et sanitaire de l’ensemble des Malgaches », a-t-il fait valoir. Parallèlement à l’avancée du pays sur la route de la croissance, le Président Hery Rajaonarimampianina a mis en exergue l’importance de 2018. Il a confirmé, de façon on ne peut solennelle, que « les élections présidentielles se tiendront bel et bien cette année ». Cette échéance cruciale pour l’avenir de la nation se fera selon le calendrier prévu, dans le respect de la Constitution et des Lois électorales en vigueur, ainsi qu’avec le soutien des partenaires. Il a fait valoir que « le peuple va être appelé à se prononcer sur sa volonté de bâtir la nation, de relever les défis du développement, de concourir à la construction d’une prospérité partagée par tous. 
Accélérer le développement 
Un très vaste chantier est mené depuis 2014. La croissance est de retour, elle n’est pas le fruit d’un miracle, mais le résultat de l’engagement et du travail, en dépit du fait qu’elle ne soit pas encore ressentie au niveau de chaque foyer. Effectivement, si la pauvreté touchait 92% des malgaches, il y a quatre ans, il est aujourd’hui descendu à 72% ; quant au taux de croissance, il était de 4,1%, en 2017, avec une prévision de 5,1% pour cette année. Pour ce qui est de l’emploi, l’Etat, dans le domaine de l’éducation, a recruté 40000 enseignants Fram, étant entendu que c’est le secteur privé qui en est en le principal pourvoyeur, à travers les milliers d’entreprises, de toutes tailles, qui ont pu voir le jour en raison de l’amélioration apportée à l’environnement des investissements et des affaires. Par ailleurs, la politique des projets structurants livre les premiers changements, dans de domaines tels que l’agriculture, la santé, l’énergie ou encore l’accès à l’eau potable, entre autres. En termes d’infrastructures routières, le Chef de l’Etat a rappelé la réhabilitation de la RN9, et bien d’autres travaux qui vont être entamés pour ce qui est des RN 6, 13, 5A Ambilobe-Vohémar, 5 Atsinanana, ou encore 43 Faratsiho-Sambaina. Au niveau des grandes infrastructures, l’extension des aéroports internationaux d’Ivato et d’Ivato sont en cours, quant aux travaux d’extension et de modernisation du port de Toamasina ils vont débuter prochainement. Toutes ces infrastructures visent à accélérer le développement du pays, et, plus particulièrement, la valorisation des Régions et de leurs potentialités respectives, mais aussi d’enrayer les inégalités en termes de développement ; par ailleurs, des actions sont également mises en œuvre pour venir en aide aux familles les plus défavorisées dans plusieurs régions. 
Culture et Emergence harmonieuse 
Le Président de la République a également insisté sur la nécessité de réhabiliter des vertus trop longtemps oubliées au sein des institutions publiques, lesquelles se doivent de donner l’exemple. Il s’agit notamment de : l’équité, l’inclusivité, la proximité, la sobriété, la méritocratie, l’exemplarité et la liberté de l’information. 
Sur l’exemplarité, il a relevé en particulier celle qui est exigé de la part de tous ceux qui ont reçu un mandat du peuple, et qui doivent exercer avec des intentions sincères, et c’est le sens même de la lutte contre la corruption. Il a rappelé avec force que « l’exercice d’un mandat public ou électif ne doit pas constituer une opportunité d’enrichissement personnel, et encore moins d’une augmentation substantielle du patrimoine, et ce au détriment du peuple. Ce n’est qu’en respectant strictement cette discipline que nous pourrons demander à nos concitoyens de mettre leurs énergies au service de la nation. » 
L’information libre  
Le Président Hery Rajaonarimampianina a déclaré qu’une information libre est bénéfique à l’État comme à la population. Elle permet à chacun de faire valoir ses opinions, « pour éviter que les problèmes ne s’accumulent jusqu’à exploser en des crises largement évitables ». Par ailleurs, le Chef de l’Etat a mis l’accent sur la nécessité de se protéger, avec une vigilance extrême, contre la manipulation de l’information et la diffusion de fausses rumeurs qui, sciemment, travaillent à miner le moral de la nation. Il a déclaré que « Le peuple malgache ne peut tolérer que l’on joue avec ses peurs, que l’on attise des haines qui n’ont pas d’objet, et que l’on sème délibérément la discorde et la confusion en inventant des fautes dont se rendraient coupables telle partie de la population contre telle autre, ou en imputant à l’État des catastrophes naturelles que nul pouvoir humain n’est en mesure d’éviter. En faisant cela, c’est la confiance entre Malgaches et en notre nation, notre bien le plus précieux, qui est mise en péril. Et c’est notre marche vers le progrès qui est sabotée. » 
Face aux élucubrations de certains politiques 
Les années de crise socio-politico-économique ont ravagé les tissus économique et social, d’autant que le pays a été sanctionné au plan international. Par rapport aux errances initiées par les aventuriers politiques, le Président a déploré les élucubrations et les comportements de ceuxci. « Leur habitude et leur fréquente dérive dépréciative, caractérisée par des paroles délibérément fausses, relayées par une presse encore sous l’emprise d’une faiblesse de professionnalisme, alimentait un populisme d’arrière-garde », a-t-il relevé. Et de souligner ensuite qu’au lieu de participer, à l’édification d’une Nation moderne et prospère, tant voulue par le peuple, « ces politiques continuent à entretenir le doute et à verser dans l’incongruité encore plus mal venue ». Pour le Président Rajaonarimampianina, « ils sont passés maitres dans l’art de profiter de nos angoisses du lendemain, de créer des psychoses, d’attiser la haine des gouvernants, et beaucoup n’ont pas été épargnés, y compris ma famille, alors que certains ont déjà été à la plus haute marche de l’Etat. » Aussi, le Président a rendu hommage à la sagesse du peuple, qui reste un rempart solide dans la lutte pour conforter la stabilité politique. « Grâce à sa clairvoyance et à sa volonté de démontrer qu’il est jaloux de son choix démocratique, le peuple n’acceptera pas des remises en question, il n’acceptera pas les soubresauts liés à cette maladie infantile de notre démocratie. » 
Le Président Rajaonarimampianina a conclu son allocution par un rappel des engagements de Madagascar sur la scène internationale, notamment dans la lutte contre l'insécurité, l'extrémisme et le terrorisme. Par rapport à la paix et la stabilité mondiale, le Chef de l’Etat a rappelé l’appui malgache aux propositions de réforme du Conseil de sécurité des Nations Unies. Par ailleurs, concernant la problématique de la migration, il a rappelé la nécessité de rechercher les solutions dans les pays de départ et non dans les pays d’accueil.
Présentation des vœux de nouvel an à Iavoloha : Une cérémonie conviviale avec les corps constitués 
Quelques 1200 personnes ont répondu à l’invitation du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, et de son épouse, pour la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an, dans la matinée de ce 5 janvier, au Palais d’Etat d’Iavoloha. La cérémonie a débuté à 11 heures, marquée par les discours du Vice Doyen du Corps diplomatique, du Président de l'Assemblée Nationale, du Président du Sénat, du Premier Ministre, et l'allocution bilingue du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina. La cérémonie a été animée par plusieurs artistes, dont les groupes Maestria, Cantate Symphonia, Quatuor Squad, Samoela, et les slameurs Akory Now. 
Les autres allocutions, à Iavoloha 
Le Vice-Doyen du Corps Diplomatique, L’Ambassadeur des Comores, Caabi El'Yachourtu Mohamed 
L’ambassadeur comorien a déclaré que les pays amis et les organisations partenaires de Madagascar suivent avec intérêt les efforts déployés pour améliorer la qualité de vie de la population, notamment pour inverser les tendances négatives dans les domaines de l’éducation et de la nutrition. Il a rappelé les immenses potentialités existantes, telles que l’agro-industrie, le tourisme, ou les mines, ainsi que les ressources humaines, tout en soulignant les efforts déployés en termes de lutte contre l’insécurité et la corruption, la protection des ressources naturelles. Par ailleurs, il a salué l’engagement de Madagascar dans la transition énergétique qui devrait avoir un réel impact sur la vie de la population. Il a également évoqué les échéances électorales en cette année 2018 à Madagascar, en termes de préparation. 
Le Président de l’Assemblée Nationale, Jean Max Rakotomamonjy 
Il a mis en relief les avancées enregistrées, grâce au travail et à la persévérance, en dépit des difficultés rencontrées : les effets du changement climatique, l’épidémie de peste, et l’insécurité. Il a salué la transition énergétique dans laquelle le pays est désormais engagé, de même que les projets structurants qui commencent à apporter les changements escomptés dans plusieurs régions. « Nous avons avancé, malgré les manœuvres en tous genres pour freiner la marche du pays », a-t-il déclaré. Par rapport aux prochaines élections présidentielles, Jean Max Rakotomamonjy a fait part de la disponibilité de l’Assemblée Nationale à entamer une session extraordinaire pour examiner la loi électorale. Il a également appelé tout un chacun à procéder à une prise de conscience quant à l’importance de la stabilité et de la sérénité, pour bannir toute velléité de déstabilisation qui n’a jamais apporté rien de bon pour le développement du pays. C’est dans la solidarité, a déclaré le Président de l’Assemblée Nationale, que nous trouverons les voies et moyens de faire avancer le pays. 
 
Le Président du Sénat Rivo Rakotovao 
Il a tout d’abord déploré les victimes et les dégâts déjà occasionnés par le passage, à l’heure actuelle, de la tempête tropicale Ava. « De telles catastrophes constituent un handicap pour le développement, alors que beaucoup de nos compatriotes vivent encore dans la pauvreté, et aspirent plus que jamais au changement. Nous sommes prêts à relever les défis, nous devons persévérer, faire preuve de solidarité et d’une volonté commune d’avancer dans l’édification du pays, dans tous les domaines », a-t-il indiqué. En tant que Chef d’une institution à l’écoute et à l’appui des 1695 maires que compte le pays, le Président du Sénat a fait part du rôle de ces maires, des difficultés en tous genres qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs mandats, à tel point que beaucoup d’entre eux ont lancé un appel pour la revalorisation de leurs fonctions. Rivo Rakotovao a déclaré que le Sénat est disposé à procéder à un tel examen. En terminant, il a souligné que 2018 est une année cruciale car il s’agit de s’en remettre à la décision du peuple, lors des élections. 
Discours du Premier Ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana 
Le Premier Ministre a déclaré que la lutte contre l’insécurité constitue la priorité du Gouvernement pour cette année 2018. Dans ce sens, la mise en place du BIA, à Ihosy, commence à porter de bons résultats, et de telles structures seront dupliquées dans d’autres zones où sévissent les dahalo. Par ailleurs, la recherche de solutions par rapport aux litiges fonciers constitue l’autre priorité d’action du Gouvernement. Beaucoup de difficultés ont jalonné l’année 2017, notamment les impacts des inondations et de la sécheresse, qui ont mis à mal la production rizicole, si bien que des importations ont été nécessaires pour faire face à la demande, et pour lutter contre la hausse des prix. Par ailleurs, le pays été frappé par l’épidémie de peste urbaine, et la réponse qui a été apporté a permis de stopper son avancée. Le Premier Ministre a également relevé les menées politico-syndicales qui ont jalonné 2017. Malgré tout, les réformes prévues ont été entreprises, et Madagascar a renforcé les relations avec les partenaires techniques et financiers, qui, par ailleurs, sont disposés à financer les prochaines élections. Par ailleurs, la politique des projets structurants avance, pour l’énergie, l’agriculture et les grandes infrastructures, routes, ports et aéroports. Il a lancé un appel pour plus de solidarité, afin que les fruits du redressement et du développement profitent à tous. 

Distribué par APO Group pour Présidence de la République de Madagascar.

Dans la même rubrique :

-->
  • Le journal BBC Afrique Matin

  • Le journal BBC Afrique Midi

Lire aussi...

Mohamed Salah, Le Pharaon devenu Roi
« Ne jamais cesser de rêver, ne jamais cesser d’y croire » Sourire angélique, costume sur mesure (...)
Mister George : ballon d’or 1995 et aujourd’hui Président du Libéria
Le 26 décembre 1995, il y a 22 ans jour pour jour George Weah est élu premier joueur de football (...)
Football / Côte d’Ivoire : Yaya Touré sort de sa retraite
Dans un tweet posté dans la soirée, Yaya Touré a annoncé qu’il était de nouveau disponible pour la (...)
Le groupe Investisseurs & Partenaires soutient des entrepreneurs africains
Depuis 15 ans, le groupe Investisseurs & Partenaires, entièrement dédié au développement des (...)
Le Sport comme langage universel
Le sport comme langage universel _ _ Cette année, la fondation Peace and Sport célèbre ses (...)