Mohamed Salah, Le Pharaon devenu Roi

Par webmaster, le 5 janvier 2018

« Ne jamais cesser de rêver, ne jamais cesser d’y croire »

Sourire angélique, costume sur mesure Mohamed Salah vient de réaliser un de ses rêves : remporter le titre de meilleur joueur africain de l’année 2017.
_

JPEG - 99.3 ko

_
Une distinction décernée à Accra (Ghana) méritée pour l’égyptien qui devance au classement son coéquipier sénégalais à Liverpool Sadio Mané et le gabonais Pierre-Emerick Aubameyang.
Ce titre récompense la (très) belle année 2017 de Mo Salah en club(s) et en sélection.

En signant chez les Reds de Liverpool pour près de 40 millions d’euros cet été, Mohamed Salah a changé de dimension.Il est passé en quelques mois du statut de joueur talentueux irrégulier à Top Player. Depuis le mois d’aout, le gaucher enchaine les performances de qualité et les buts (23 buts).

Finaliste de la CAN avec les Pharaons, l’ailier de 25 ans a marqué les esprits en marquant à la dernière minute sur penalty face au Congo (2-1) le but qualificatif pour la Coupe du Monde 2018.
Un but pour l’histoire, un but dans l’histoire…
La dernière participation de l’Egypte au Mondial remonte à 1990. 28 ans... une éternité pour un pays fou de football, une nation folle de sa star. Depuis octobre, une école de son quartier d’enfance porte son nom. Mohamed Salah à l’image des joueurs de sa génération, est actif sur les réseaux sociaux, où il est suivi par plus de 16 millions d’abonnés.


_
Le numéro 11 des Reds est le symbole du renouveau du football égyptien. Un pays qui veut rêver et tente de se relever de la révolution de 2011 et de la crise sécuritaire qui sévit.

Issu d’un milieu modeste, le natif de Basyoun a dû, durant son adolescence, faire au quotidien plusieurs heures de route, en prenant trois à quatre bus pour rejoindre son club au Caire. Des efforts qui ont forgé le mental de ce joueur pieux qui célèbre chacun de ses buts par une prosternation.

Du haut de son mètre soixante-seize, le joueur des Reds sera le fer de lance de l’attaque égyptienne lors du Mondial 2018.
Avant de peut-être rejoindre un club qui le suit depuis plusieurs mois… le Real Madrid. Un club entrainé par son idole : Zinedine Zidane.

Salah-Eddine Gakou (@Salahshou)

Dans la même rubrique :